Une bouffée d'oxygène

Une bouffée d'oxygène

Des disparitions inexpliquées en France

J’ignore si c’est parce que leur fréquence a augmenté ou s’ils font de plus en plus parler d’eux, mais les cas de disparition se multiplient dans les colonnes des faits divers des journaux français. Certains trouvent une issue heureuse, d’autres non, et d’autres encore restent irrésolus.

 

missing_opt.jpg

 

Selon le dernier numéro de Liaisons, le magazine de la préfecture de police, la capitale voit disparaître 3000 personnes chaque année. D’après BFMTV, qui a eu accès à l’intégralité du document, ce sont entre 40 000 et 50 000 personnes qui disparaissent chaque année en France. Dotée d’une cellule spéciale, la Brigade de répression de la délinquance contre les personnes (BRDP) intervient lorsque les disparus sont majeurs. Dans 96 % des cas, les personnes évaporées sont retrouvées.

 

La majorité des disparitions signalées en France impliquent des mineurs, et plus particulièrement des adolescents en fugue. Mais le « taux de réussite de réapparition » égale celui observé chez les adultes. Selon les autorités, ces affaires relèveraient plus d’un phénomène lié aux questionnements propres à cet âge qu’à un phénomène réellement inquiétant. Mais comme le précise Jean-Marc Bloch, ex-chef de la police judiciaire de Versailles, plus la personne est recherchée est jeune, plus sa disparition est préoccupante.

 

Chez les adultes, l’inquiétude s’impose lorsque les relevés et les mouvements bancaires restent désespérément vides et les téléphones portables muets. De fait, on recense en France 10 000 affaires non élucidées, dont un dixième implique des mineurs. C’est donc une bonne chose que la presse s’intéresse de plus en plus à ces affaires car elle peut s’avérer un atout non négligeable en mobilisant des yeux, les nôtres, aux quatre coins de monde.

 

Cécile Cassier



11/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres